Aux donateurs et souscripteurs de notre association,

un grand bonjour et un  grand MERCI !

Avec votre soutien, 12 jeunes, venus du monde entier,

Ont attaqué le premier chantier et ont passé 10 jours magnifiques aux Choisinets. Merci !

Madame ou Monsieur,

Réunis en conseil ce jour, en présence de quelques complices, souscripteurs et/ou jeunes volontaires,  nous tenions à vous faire part de toute notre joie de voir la situation de notre « Choisinet », site historique (que nous ne voulons plus nommer, ni orphelinat, ni ruines), s’améliorer notablement.

Le « grand nettoyage », commencé par le débroussaillage, l’abattage et l’élagage  d’une partie des arbres s’est continué par des travaux d’ancrage de la voûte de l’église. Par ailleurs, à la demande expresse (et fort compréhensible), de Charles Castanier, (nouveau) maire de Saint Flour de Mercoire, nous avons renforcé les clôtures pour mieux en sécuriser le site.

Une étape « capitale, fondamentale, et décisive » dans notre évolution, a été le choix  de mettre en place l’avant projet d’un amphithéâtre de nature, en lieu et place de l’ancien potager, (coup de chapeau au coup de crayon de Jacques Boyer, architecte), projet qui a pris  une ampleur plus rapide que ce que nous pouvions l’escompter puisque  débouchant sur l’ouverture dès ce dernier été d’un chantier international de jeunes volontaires d’une durée de dix jours (Attention, c’est loin d’être terminé, mais … c’est bien démarré !).

Un chantier international, pour nous, expérimental, aux résultats extrêmement positifs, tant concernant les travaux entrepris (nettoyage, drainage, fouilles, et pose symbolique de la première pierre), que de la construction d’une petite communauté internationale, depuis la Margeride jusqu’au Japon, en passant par l’Autriche, et la Tchéquie, ( sans oublier la Belgique !) communauté de durée éphémère, mais aux « effets pères » certains, puisqu’il en ressort l’établissement de liens pérennes internationaux, , intergénérationnels et inter …communaux ( !) .Merci à Romain et au « Lioubo ». Il nous faut aussi souligner le talent technique et l’intelligence relationnelle des deux animateurs de l’Association « Solidarité Jeunesse R.E.V. »,  et féliciter  Adeline et Antoine, oeuvrant en terrain difficile avec des moyens minimums. Remercions aussi vivement les communes (prêt d’un tracto pelle) et prestataires du canton qui ont mis à disposition leurs équipements pour améliorer l’accueil et la qualité du séjour des jeunes volontaires. Et enfin, particulièrement la mairie de Naussac, et Sébastien le chauffeur du tracto pelle.

Hâtons nous lentement ! Serait la petite phrase sagement miraculeuse qu’il nous vient à l’observation du chantier ! Surtout lorsque des critiques circonstanciées viennent fort à propos  nous objecter que « peut-être » il aurait fallu commencer par réparer l’existant, en petit état, si ce n’est en phase d’écroulement (l’église). Il nous faut répondre à ces arguties que la réparation (et surtout à l’identique) est hors de portée et du possible de notre bourse déjà grandement malmenée (nous en reparlons un peu plus loin !), et que cette étape « amphithéâtre », peu coûteuse, dynamise au-delà de nos espérances et de notre petite équipe et conditionne naturellement les étapes à suivre. Donc, pour parler plus simple, « c’est tout bénefs », pour le lieu qui attire l’intérêt, et pour les gens qui en attisent l’intérêt !

Chaque étape  conditionne la suivante …Nous le redisons ; apparaissent ainsi et d’abord de nouveaux visages bien sympathiques ; apparaissent aussi de nouvelles priorités lorsque tombent les broussailles des murs ou les feuilles des arbres  et que se fait jour l’ampleur de la tache. Revient alors en mémoire la petite phrase de Saint Exupery, « la chose semblait impossible et c’est pour cela qu’ils l’ont faite ». Pour cet impossible, il convient d’un objectif, et ce sera de faire « un lieu vivant », construit avec nos demandes, raisonnables et utopiques. Ah ! Utopie ! Vous avez une utopie ? Circulez ! Il y a tout à voir ! »

Ainsi de notre appel à avant tout souscrire… à votre utopie … se gratter la tête ou le fond du cœur, et en extraire la précieuse marchandise, aussi importante que le sable ou le ciment. On a tous une utopie sur le monde ! Collectées, nos utopies seront invitées à la fête, «pour une grande escargolade, un certain 4 Août » (année que nous préciserons bien à l’avance, si, si, promis ! L’état actuel du site ne permet pas son ouverture actuelle au public).

…et à notre quotidien chantant. Il nous est souvent demandé de quelle manière soutenir l’association, voici quelques pistes pour une meilleure organisation :

Apporter des idées, conseils, échanges, bientôt sur notre site wwww.choisinait.fr

-participer aux travaux en contactant les personnes référentes:

1- Histoire (Catherine Albrique, 04 66 46 39 26)

2 –Chantier (Bruno Hallauer, 06 33 19 13 88 et 04 66 69 23 43)

3 –Subventions (Patricia Fortier, 09 61 59 29 37)

4 –Site Internet (Chantal Cote, 04 66 46 03 50)

5 – Utopies ( Christiane Magat, 06 63 11 78 56)

6 – Secrétariat (Elisabeth Molimard, 04 66 46 03 50).

- Nous aider à financer le prochain chantier en 2010. Pour information, un chantier de trois semaines revient à l’association Le Choisinaît, environ 5 000 euros. A ce jour, nous avons en caisse  250 euros  et un prêt de  3000 euros.

Un grand merci encore, pour tout votre soutien.