Joëlle ANDREYS, journaliste à Strada, a rencontré Christiane, une de nos Choisines…
et voilà une autre adepte pas effrayée par nos grains de folies, au contraire plutôt inspirée.
Son introduction à l’article:
«   Cet été, un petit vent d’utopie souffle sur STRADA.
A défaut d’évasion à l’autre bout du monde, si on s’occupait de notre pré carré ? Si on arrêtait de rêver au delà des étoiles et qu’on s’occupait de l’arbre tout proche ? En ce moment, les pins dispersent leur pollen en grands nuages. Avez vous remarqué comme ils semblent se répondre ? L’un lâche son pollen, puis un autre, puis, d’un coup, c’est l’ensemble du bosquet, comme si le démarrage de l’un avait éveillé l’ensemble de ses congénères.
Avec les bonnes idées, ça se passe souvent comme ça. Il suffit d’en parler, et les voilà qui font leur chemin, s’instillent dans les conversations, en inspirent d’autres, et hop ! elles se posent en acte, et on a un peu changé le monde. Oui je sais, c’est un raisonnement en deux coups de cuillère à pot. N’empêche que ça marche, et que je ne suis pas la seule à rêver d’un nouveau monde rendu possible par la pollinisation de nos idées.
En page 44 de ce numéro, Bruno Hallauer recherche 577 joyeux députés pour siéger dans sa Petite République Utopique des Choisinaits ; au jardin, en page 22, Claire pose un acte de résistance en faisant elle même ses semences ; page 12, la fibre solidaire souhaite multiplier les emplois durables en récupérant vos textiles ; page 44, Christiane voudrait remplacer les arbres d’ornements des jardins publics par des arbres fruitiers sur lesquels les enfants cueilleraient leurs envies du moment…
Et… la mienne d’utopie ?
Que pour chaque numéro de STRADA, un lecteur au moins nous offre une utopie réalisable, et qu’elle nous donne envie de bouger pour rendre le monde meilleur.
Alors, à vos imaginaires ! … je vous attends. »
Joëlle ANDREYS
cf. Strada la vie d’ici n°9 été 2010 pages 44 et 45 et lire « c’est quoi une utopie »